mardi 4 février 2014

Coup Critique #1 : FAUVE - VIEUX FRERES PARTIE 1

Ça fait longtemps que nous n'avons, moi et mon comparse, parsemé ce blog de longues logorrhées de nuits de pleine lune, la cigarette consumée aux lèvres, au bord d'un précipice, en slip. Si je reprends le clavier en ces jours sombres c'est pour lancer ma vague de superbes critiques musicales qui vous donneront envie d'acheter un album directement tellement je vais sucer le phallus des artistes, yo.


Enfin bref, j'ai récemment pris le Télérama posé sur la table du salon de chez mes parents, je l'ai feuilleté et je suis allé voir les critiques musicales, comme d'habitude. Oui, ok, les critiques musicales de Télérama c'est pas toujours génial mais quand même des fois y'a des avis sur des albums qui sont bien et qui valent le détour. Or, qu'est-ce que je constate cette semaine ? Une seule critique musicale (bon y'avait aussi un article sur Cascadeur mais ça rentrait pas dans les critiques) : le premier album de Fauve. Bordel, ça prenait deux pages, deux putains de pages. Franchement, y'avait d'autres sorties d'albums dans la semaine (par exemple l'album de Deen Burbigo qui est pas si mal ou encore l'album de Busta Rhymes que j'ai pas écouté et qui est probablement soit à chier soit complètement génialissime) alors pourquoi ne parler que du phénomène Fauve ?

Ouais, bon, rapide description pour ceux qui connaissent pas. En gros, c'est un groupe de jeunes fils de la classe moyenne et moyenne + (classement arbitraire en fonction de ma vision) qui ont percé en 2012 en changeant les règles de la chanson pour adolescent. Ils se revendiquent comme infiniment nombreux, ils sont là pour mettre des mots sur tes problèmes de tout les jours, universaliser le fait que tu te sentes pas bien dans ton corps et toutes ces merdes. Le truc, c'est qu'ils amènent une certaine dose de hip-hop (oui je me fais mal en écrivant ça) dans le game de la chanson pour ados/adulescents/poètes ratés ce qui rend le truc si particulier. Etant donné qu'ils sont incapable de faire du rap (de part leur problèmes de pucelles dirait probablement un bon vieux Joeystarr de la belle époque) ils vont tout simplement s'écrirent de beaux monologues de théâtre qu'ils vont réciter moliériquement avec un peu (beaucoup) de surjeu ("mais non trop pas, c'est comme ça que je le ressens dans mon corps han" : désolé mec, tu surjoues grave ta vie) sur des instrumentales de hip-hop mal mixées, ce avec quoi j'ai pas fini laissez moi respirer merde, les gens sont pressés de nos jours c'est pas croyable.
Pour ne pas faire le mec qui crache sa haine gratuitement dans la soupe je souhaite préciser que j'ai bien aimé Fauve (quand je les ais découverts, c'est à dire bien avant vous #hipster) et que y'en a encore qui passe mais je comme je l'ai dit tout à l'heure on verra ça plus tard arrêtez de vous acharner comme ça putain.


A l'écoute de l'album dans son ensemble j'ai ressenti comme un sentiment de frustration. J'aimerais savoir si quelqu'un dans ce collectif de talents à l'état brut, taillé dans du diamant, qu'est Fauve, s'occupe des percussions bordel de merde. Non mais sérieusement, c'est quoi ce mixage fait avec les pieds ? (Enfin non parce que visiblement il est juste pas fait, j'ai d'ailleurs entendu un snare 808 brut cliché du rap des années 2000, sérieusement, les gars, arrêtez de déconner) C'est franchement quelque chose de super dérangeant, quitte à vous inspirer du hiphop, inspirez vous de bons gros beats de J Dilla avec des kick et des snares qui sonnent leur mamans, des trucs bossés quoi. Là, on a juste l'impression que y'a un mec qui a mis un petit rythme hiphop dans son pattern en mettant deux trois kick/snare au pif et qui a superposé ça à la guitare/piano/autre instrument foutage gueule qui fait des nappes. Parce que ouais, Fauve ils aiment bien te mettre des instruments bien clichés qui font des belles asperges, des belles penta, des trucs que tu sais que ça va faire pleurer la ménagère adolescente qui regarde W6 (omg c'est une phrase de PV Nova ce héros de la musique internétisé/monétisé qui arrive à rendre ses vidéos encore intéressantes en invitant des gens plus talentueux que lui).
Je sens déjà le lecteur survoler le paragraphe en se disant "putain ils nous parle encore de la batterie putain de merde mais on a compris que c'était le seul instrument dont tu maîtrisais le solfège, pas besoin de ramener ta putain de science de merde sale chien" ; alors déjà je tiens à préciser que si vous parlez comme ça vous avez quelques lacunes dans votre français, mais aussi que je ne pense pas que vous saisissez bien toute l'importance qu'on les percussions dans la musique populaire de la deuxième décennie du troisième millénaire. Les percussions aujourd'hui sont tellement importantes qu'on peut même catégoriser certains styles de musique uniquement par celles ci : house (kit 909), trap (kit 808), electro dancefloor top 50 (sidechain)... Ce que je veux dire, c'est qu'on n'est plus à cette époque où la batterie n'était encore qu'un accompagnement qu'on peut entendre dans le fond, derrière la mélodie blues, si on se concentre assez sur le son grésillant du vinyle ; la basse et la batterie ont profité durant ces dernières années d'immenses upgrades qui les ont rendu comme des instruments presque principaux, fondamentaux : on ne peut se permettre aujourd'hui de ne pas avoir un bon son de basse et un bon kick. Pourtant Fauve le fait quand même, à croire qu'il n'a pas trop écouté de musique récemment. Soit.
On notera aussi qu'ils utilisent toujours le même son de guitare et le même son de basse. Payez-vous des instruments les gars, ou juste des pédales (quoique doit y en avoir par mal dans votre groupe #facile)

Pour les paroles... On va analyser ça chanson par chanson histoire de voir à quoi on doit s'en tenir. Par soucis de médiocrité, nous appellerons le chanteur principal Francis (en hommage à Francis Huster et son jeu d'acteur se rapprochant de celui des mecs de Fauve)

VOYOUS
Francis explique qu'il est street-cred même si il n'a pas commis de crimes contre l'humanité. Il n'a pas tué, il n'a pas violé, il n'a pas dealé de cannabis à des enfants devant le primaire, il n'a pas violé de vieilles femmes. Mais qu'a-t-il fait alors ? On ne sait pas mais il regrette. Oh lala, il a beaucoup souffert le pauvre, j'ai envie de le caresser, de lui panser ses plaies à vif qu'il a dans le cœur, de jeter à la poubelle ce foutu miroir devant lequel chaque soir il ne peut s'empêcher d'avoir les yeux rougis. Quel homme ce Francis, quel homme ! Il me fait sentir toute chose dans mon corps.
Non sérieux ? Quelqu'un y croit à ça ? Je pense que lui-même s'est trouvé limite dans son foutage de gueule interplanétaire, c'est pour ça qu'il a invité Georgio (rappeur de son état) à venir témoigner en faveur du fait que c'est pas des gars bien (mais si si, regardez avec Francis on est des gangsters quand même).
+ sampler du classique ne fait pas de vous des artistes. Schubert vous emmerde. Tous autant que vous êtes.

REQUIN-TIGRE
Cette fois c'est Anatole qui explique qu'il a tout perdu parce qu'il se répète, qu'il ne va nul part, qu'il est tout nul et aggressif et que du coup il arrive pas à vivre sa vie.
Cette chanson aurait pu être bien si on entendait pas autant les cuts, c'est dommage.

JEUNESSE TALKING BLUES
Mettre le mot blues entre tous tes mots ne fera pas de ton texte un truc stylé. Désolé mec, repasse plus tard. Si tu avais fait un enchaînement d'idées sans foutre ce putain de mot  partout ça aurait été mieux et peut-être plus intelligent. Le blues c'est indescriptible disait Bénabar et la musique que Johnny aime vient de là. Est-ce que tu veux salir le nom de Johnny ? Je crois pas mec, alors calme toi.

RAG #3
(snare 808)
Francis en a marre de la vie en entreprise. Francis veut tout plaquer car sa vie fait un cycle nauséabond, tout ça pour se bourrer la gueule. D'ailleurs Francis s'est bourré la gueule hier soir avec ses potes et c'était cool.

INFIRMIERE
Oh, pauvre Francis, il a besoin de réconfort, d'amour.
Mais dis moi, ce serait pas un peu cliché ?
Quand ce mec te dis que tu pécho après les concerts et que tu dis que non et qu'il te dit que tu es pd, peut être a-t-il raison au fond. Si t'arrives à aborder personne prends des cours de théâtre (d'ailleurs il t'en faudrait pas mal, ça commence à urger) ou alors bois de l'alcool, en abondance.
Heureusement Francis arrive à s'en sortir avec la musique, ça fait plaisir.

DE CEUX
Bravo mec, tu viens de te hisser anaphoriquement au niveau de François Hollande. Si tu remplaces tes De Ceux par Moi Président, tu tiens un bon discours politique. Francis comme le président de la république ont hissé l'anaphore à un niveau tel que ça devient chiant.
Francis essaie aussi de fédérer un maximum de monde à sa cause en oubliant que faire du sélectif des fois c'est bien. A quand un featuring avec Norman ?
On notera d'ailleurs que Fauve essaie de faire carrière en démontrant à une majorité qu'elle est une minorité, c'est assez malsain quand on y pense. C'est sur que c'est cool d'être une victime opprimé c'est une putain d'excuse pour pas se prendre en main, pour justifier le fait de se faire de l'argent (du coup pour la bonne cause, cf : Dieudonné), pour amener les gens à compatir.

RAG #4
Francis quitte son travail et part en vacances avec ses potes. Il en fait des tonnes.
La répétition du sample de voix à la fin ruine le truc. (On dirait du demi-portion mais je suis pas sur)

TUNNEL
Cindy est dégoutée du monde. C'est une rebelle et une victime.
Cependant elle se souvient d'un truc et c'est cool.

VIEUX FRERES
Petit piano, tu caresses la chatte comme Docteur No. Francis essaie de créer une intimité avec nous en nous parlant d'homme à homme. Il raconte qu'il a eu les boules et tout mais que maintenant ça s'améliore à base d'histoires absconses.
Francis prend un maximum de drogues.
Le vieux frère représente toi, moi et tout ceux qui sont seul, c'est encore un message universel adressé à une minorité.

LETTRE A ZOE
Francis est amoureux de Zoé. Il l'a trompé mais quand même voilà quoi, il est amoureux alors il la mérite : la preuve il a écrit une chanson avec encore des putains d'anaphores et des figures de styles alors qu'il soutient qu'il a huit ans dans sa tête. Si ça, ça fait pas mouiller la petite Zoé je sais pas ce qu'il lui faut.
Il est VERTUEUX ok ? Il a été maladroit mais ça va quoi. Allez, pardonne lui Zoé. stp

LOTERIE
Francis a eu une enfance difficile parce que facile. Moi j'ai grandi au lycée public, perso, ça fait de moi un bonhomme, je peux pas m'empêcher de voler dans les supermarché. Bref, Francis fait des raccourcis qui font de lui un type de droite.
Francis s'invente encore des contraintes et un carcan dans lequel il est supposé être coincé. Du coup il est contre. Il se bat contre des moulins.




2 commentaires:

  1. Mec je viens de tomber sur ton blog, t'es juste génial!! J'adore Fauve, mais c'est vrai que t'as pas tort ds ton analyse. Bref, tu m'as fait mourrir de rire!!

    RépondreSupprimer
  2. Pas mal du tout et critique d'album très complète pour le coup. Moi non plus je n'ai pas été complètement convaincu par ce disque, j'en avais meme fait, moi aussi la critique http://papiersamusique.blogspot.fr/2014/03/vieux-frere-partie-1-de-fauve-pas.html, en tout cas continuez comme ça !

    RépondreSupprimer

Lâche ce que tu as sur la conscience gros.